Histoire de l'église

Accueil

Église romane
Photos de l'église
Histoire de l'église
Restauration de l'église
Chantier étude préalable
Chantier cloche
Chantier vitraux
Chantier fresque
Chantier lustre
Chantier portes
Chantier bassin
Chantiers pierre sèche
Calendrier des chantiers

Stages et séjours

Animations

Rubriques pratiques

Sessions passées

corconac@free.fr
Natalie Kreiss
06 89 54 83 83

Pour tous les détails sur l'histoire et l'architecture de l'église, voir notre article dans Wikipedia
Pour faire défiler ensemble l'histoire de France, du Languedoc et de Corconac, voir la frise historique

Les premières mentions ; du XIème au XVème siècle

La Cella Sainte-Marie de Saumane existait en 1079, et l’Ecclesia parochialis en 1113 d'après les mentions qui en sont faites dans le cartulaire de l'abbaye Saint-Victor de Marseille.
Du fait de sa situation stratégique, l’église de Saint-Martin de Corconac a pu jouer un rôle militaire dans le passé. Son architecture témoigne de traces de fortifications.
En 1400 l'église Saint-Martin-de-Corconac aurait été fortifiée comme le furent d'autres églises à cette époque.

Les guerres de religion : Du XVIIème au XVIIIème siècle

*En 1598 l’Edit de Nantes accorde aux protestants la liberté de conscience et de culte. En 1610 la paroisse de Saint Martin est composée de 60 feux, tous protestants. Jean Ménard, dépêché par le diocèse observe que « l’église est grande et assez jolie. Le presbytère est bien bâti pour le pays. La paroisse est huguenote à l’exception d’un habitant catholique ».
*En 1685 c’est la révocation de l’Edit de Nantes.
Le 24 Juillet 1702 le meurtre de l’Abbé du Chaila au pont de Montvert marque le début de la révolte des Camisards. Comme d’autres églises, Saint Martin-de-Corconac sera brûlée le 27 Septembre 1702 mais Abraham Mazel, originaire de Falguières reçoit l’ordre d’inspiration divine d’épargner le curé Vedel qui le sauvera par la suite.

Du XIXème siècle à nos jours.

L'abbé Goiffon résume en 1881 la situation: « Après la révolution, l'église de Saint-Martin, aujourd'hui inhabitable, fut le centre paroissial de Saumane et Saint-Martin et ne fut transférée à Saumane que part ordonnance de 1840. L'église était alors dans un état déplorable ». Elle est restée la propriété de la commune. Le 1er juillet 1934 le propriétaire d'un bâtiment contigu à l'église ayant constaté des fuites d’eau, demanda à la commune de prendre en charge les travaux . Celle-ci n'ayant pas les moyens céda l'église pour le prix symbolique de 100 fr. à M. Poujol Albin, « à moins que l'État accepte de la classer monument historique et par la suite de l'entretenir ».
En 1975 M. Simon Humbert devient propriétaire de cet édifice et il fait réparer la toiture.